Le sport électronique est encore un marché naissant mais qui devrait se développer de manière exponentielle dans les années à venir. Il existe encore peu d’études pour essayer de chiffrer concrètement la valeur de ce marché, mais un certain nombre d’enquêtes permettent de lever quelque peu le brouillard. En 2015, le marché du sport électronique a généré 12 millions d’euros en France et a connu une croissance atteignant quasiment les 50%.

Un marché qui se structure

Selon les chiffres officiels, la France compterait au total 200 salariés dans l’univers du sport électronique, que ce soit des dirigeants d’entreprise, des développeurs, des rédacteurs ou encore des graphistes. Concernant cette fois l’univers des joueurs professionnels, on constate qu’il y a au total une centaine de joueurs en France qui sont considérés comme des joueurs professionnels de jeux vidéo, avec 80 joueurs seulement qui sont salariés dans des clubs français. Il y a cependant une partie des joueurs qui sont en revanche salariés dans des clubs étrangers.

Globalement, le sport électronique est un secteur qui recrute de manière importante puisqu’une centaine d’embauches devrait se mettre en place dans les six mois à venir. Le sport électronique est donc un secteur en plein développement qui devrait connaître de bonnes perspectives de progression, même si on est loin des chiffres délirants annoncés par des études plus ou moins sérieuses annonçant que le poids du sport électronique dans l’économie était de l’ordre de la centaine de millions d’euros. Quoiqu’il en soit, le marché du jeu sur mobile est quant à lui un secteur qui est en réel développement, comme en témoignent de nombreuses études qui le chiffrent à plusieurs milliards de dollars. On n’en veut pour preuve le rachat massif de studios de développement par les grands groupes multimédias, ainsi que le succès de jeux comme Candy Crush ou encore les jeux de bingo et plus spécifiquement le jeu bingo gratuit.